Danza Permanente (2012, reprise 2019)

DD Dorvillier et Zeena Parkins

Danza Permanente interroge notre perception des relations formelles et affectives entre la musique et la danse. Comment une danse qui se prend pour une musique, produit une expérience qui est à la fois réflexive et émouvante, comment produit-elle du sens?


Ce projet étudie la construction fondamentale de la musique, comment celle-ci fonctionne, non-linguistiquement et formellement, pour parvenir à produire de la pensée, et provoquer l’émotion chez l’auditeur. La chorégraphie de Danza Permanente emprunte les fonctions formelles et sensibles de la musique, afin de mettre en évidence dans la danse cet état de pensée et d’émotion qui semble si particulier à la musique.

Danza Permanente s’empare d’une œuvre musicale pré-existante, le quatuor à cordes Opus 132 en la mineur de Ludwig Van Beethoven, et à travers la transposition de la partition musicale en mouvement, donne à voir une danse dans un quasi-silence. Composée à Vienne il y a plus de 200 ans, la partition pour quatre instruments à cordes est interprétée par quatre danseurs. Ils incarnent la structure musicale, le comportement et la dynamique du quatuor dans le temps et l’espace.

écrits sur Danza Permanente

Utopian synesthesia: DD Dorvillier in conversation with Jennifer Lacey - 27 août 2012

Imperceptible vitruosities, Noémie Solomon, Diary of an Image - DD Dorvillier - Danspace Project Platform 2014

Fragments/Empty spaces, DD Dorvillier & Zeena Parkins, Diary of an Image - DD Dorvillier - Danspace Project Platform 2014

De l'humour formel dans Danza Permanente de DD Dorvillier, Léa Bosshard, pourunatlasdesfigures, dir. Mathieu Bouvier, La Manufacture, 2018

Chorégraphie et concept DD Dorvillier

Environnement acoustique, direction musicale Zeena Parkins

Créé avec les interprètes Fabian Barba, Nuno Bizarro, Walter Dundervill, Naiara Mendioroz 

interprètes reprise Katerina Andreou, Fabian Barba & Liza Baliasnaja, Sébastien Chatellier, Walter Dundervill

regard extérieur Heather Kravas

Lumière Thomas Dunn

Costumes Michelle Amet

Directeur technique Jeff Englander, Nicolas Barrot (reprise)

Sound guru Sébastien Roux

Production Milka Djordjevich, Colin Pitrat, Laura Aknin (reprise)

Calendrier (reprise)

Avril 2020, Le Dancing CDCN Dijon Bourgogne-Franche-Comté (Dijon, France)

30 novembre 2019, PODIUM (Grenoble, France)

21 & 22 novembre 2019, Wien Modern, TanzQuartier (Vienne, Autriche), suivi d'un concert solo de harpe de Zeena Parkins

7 septembre 2019, Festival Plastique Danse Flore (Versailles, France)

1er septembre 2019, Festival Entre cour et jardins (Barbirey-sur-Ouche, France)

29 juin 2019, Festival Extension Sauvage (Combourg, France)

30 avril 2019, 19h30, conférence sur la pièce, CCN Rillieux-la-Pape (Rillieux-la-Pape, France)

16 & 17 janvier 2019, 19h30, Premières, Le Pacifique CDCN Grenoble (Grenoble, France)

20 décembre 2018, 19h, Ouverture studio, CCN Caen (Caen, France)

8 novembre 2018, 19h, Discussion autour de la pièce, CCN Orléans (Orléans, France)

Premières performances

17 - 18 janvier, 2014 Kaaitheater (Brussels, Belgique)

1 - 2 octobre, 2014 Mousonturm (Frankfurt, Allemagne)

11 - 12 mai, 2012 STUK Kunstcentrum (Leuven, Belgique)

15 - 16 mai, 2012 Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis (France)

26 - 30 septembre, 2012 Crossing The Line Festival, The Kitchen (New York, Etats-Unis)

Production human future dance corps 

Coproduction reprise 2019 Le Pacifique CDCN Grenoble - Auvergne-Rhône-Alpes, CCN Caen en Normandie, CCN Orléans, CCN Rillieux-la-Pape, CND Centre national pour la danse, DRAC Bourgogne Franche-Comté Coproduction 2012 The Kitchen (New York, USA), STUK (Louvain, Belgique), CNDC d’Angers (France), PACT Zollverein (Essen, Allemagne), les Rencontres Chorégraphiques de Seine-Saint Denis (France).

Danza Permanente a reçu le soutien de MAP Fund, avec l’aide de la Doris Duke Charitable Foundation, et de la Andrew W. Mellon Foundation; de FUSED (French-US Exchange in Dance), un programme du National Dance Project/ New England Foundation for the Arts, les Services culturels de l’Ambassade de France a New York, et FACE (French American Cultural Exchange) soutenu par the Doris Duke Charitable Foundation et la Florence Gould Foundation; La compagnie a bénéficié de la bourse de recherche chorégraphique de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation.

Résidences au STUK, PACT Zollverein, Performing Arts Forum, le CNDC Angers et à la Ménagerie de Verre.

Thomas Dunn