Biographie

DD Dorvillier, human future dance corps
Filipe Braga © Fundação de Serralves, Porto

Du travail de DD Dorvillier (Puerto Rico, 1967) surgissent des questions concernant les relations complexes entre l'abstraction, la corporalité, le langage, la perception, le sens. Sa pratique est à la fois conceptuelle et physique, et s'appuie largement sur des sources externes pour construire ses partitions, et matériaux chorégraphiques. Ces poursuites formelles génèrent souvent des propos chargés de sens, des sensations inattendues, de l'humour, de nouvelles questions... La recherche sur la relation (ou non-relation) musique/danse, ainsi que le travail avec la lumière en tant que matière artistique ont été souvent moteurs pour ses œuvres.

 

DD Dorvillier développe son travail à New York en 1989. Pendant une douzaine d'années elle vit et travaille à Brooklyn, à la Matzoh Factory, une ancienne usine de pain azyme convertie en lieu de création, de répétition, et de vie, avec la chorégraphe Jennifer Monson. Les œuvres répertoriées dans son projet au long cours A catalogue of steps sont créées dans cet espace. En 2010 elle s’installe en France et continue d’élaborer sa pratique artistique à l’international.

 

Son travail de création et d'interprète est primé par des Bessie Awards : Dressed for Floating (2003), Nottthing Is Importanttt (2007), Parades & Changes, replays (2010). Elle reçoit également le Foundation for Contemporary Arts Award (2007) le John Simon Guggenheim Award (2011), et le Doris Duke Performing Artist Award (2013). Plus récemment, Danza Permanente est lauréate de PODIUM 2019.

 

Avec la création de No Change or « freedom is a psycho-kinetic skill » (2005) son travail est présenté pour la première fois à l'international: Melkweg, Amsterdam ; TSEH Festival, Moscou ; Danceweeks, Zagreb ; Impusltanz, Vienne ; Hebel am Ufer, Berlin ; CDCN l'Atelier de Paris/Carolyn Carlson, Paris. Nottthing Is Importanttt (2007), une suite de trois pièces autonomes – une danse, un film, et une installation sonore – est créée à The Kitchen à New York et présentée ensuite à Impulstanz à Vienne, puis au Playground Festival/STUK à Louvain. CPAU, Get Ready ! (2009) un tryptique qui se confronte à l'impossibilité de comprendre la chorégraphie en termes linguistiques est créé à New York Live Arts et tourne ensuite au Kaaitheater, Impulstanz, DeSingel, et Prisma Forum Oaxaca. Danza Permanente (2012), un quatuor à cordes transposé en mouvement par quatre danseurs, est coproduit par les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, STUK et The Kitchen, et également présenté́ au Kaaitheater à Bruxelles, et Künstlerhaus Mousonturm à Francfort. Ces trois pièces sont toutes créées en collaboration avec la compositrice Zeena Parkins et le créateur lumière Thomas Dunn. Au fil de ces créations une démarche importante autour des relations son, lumière et mouvement est développée.

 

En 2014, Danspace Project commissionne la chorégraphe à créer la Danspace Project Platform 2014: Diary of an Image by DD Dorvillier, quatre semaines dédiées à son œuvre, sa pratique, et son parcours artistique. Le projet donne lieu à deux créations: Diary of an Image (musique de Zeena Parkins, lumière Thomas Dunn) et A catalogue of steps. Dans le cadre d’un focus sur son travail, le CDCN Atelier de Paris/Carolyn Carlson coproduit et présente ces deux créations au Festival June events. Le projet A catalogue of steps est également présenté au festival Entre cour et jardins à Dijon, à Extension Sauvage en Bretagne, par la Fondation Serralves au Portugal, par le Mona Bismarck American Center et le Musée de l 'Orangerie dans le cadre de Parades for FIAC à Paris, à la Villa Empain dans le cadre du Festival Performatik du KAAI Theater à Bruxelles. En 2018, pour travailler sur ce projet, elle reçoit avec la chercheuse en danse Myrto Katsiki la bourse recherche du Centre national de la danse à Pantin. Le projet est alors présenté en 2018 au Musée Fabre à Montpellier en dans le cadre d’une invitation faite avec le FRAC Occitanie de concevoir l’exposition Le rêve de la fileuse : trois collections en dialogue. En 2021/2022 DD Dorvillier collabore avec la peintre Cécile Bart pour présenter des visites du projet au CDCN Le Dancing Dijon, dans l’atelier de Cécile Bart ainsi qu’à l’Atheneum à Dijon.

Avec Extra Shapes (2015) et Only One of Many (2017), elle entame une nouvelle collaboration avec le compositeur Sébastien Roux, toujours avec le créateur lumière Thomas Dunn. Extra Shapes est présentée à EMPAC, The Kitchen, Stuk, la Friche la Belle de Mai dans le cadre du Festival les musiques du GMEM, au CDCN Atelier de Paris/Carolyn Carlson et au Centre Georges Pompidou. Only One of Many est présentée au CCN Ballet de Marseille dans le cadre du Festival les musiques du GMEM puis à BUDA dans le cadre de Latitudes Contemporaines, au Festival Spider, au Centre Georges Pompidou et à KAAI.

En 2017, avec l'autrice et dessinatrice Catherine Meurisse, elle crée Vois-tu celle-là qui s'enfuit dans le cadre du Festival Concordanse en Ile-de-France. En 2019 elle crée Danza (Fuera) Permanente, version extérieure de Danza Permanente qu’elle reprend la même année. Cette dernière gagne le prix du jury pour la pièce de groupe au festival PODIUM 2019. En 2020 A difference between 1 and 2, collaboration avec le musicien Eric Chenaux, voit le jour à Banlieues Bleues. 

 

De septembre 2017 à septembre 2019, DD Dorvillier est artiste chercheuse associée au master exerce à l’ICI – CCN Montpellier. A partir de juillet 2019 elle est artiste associée au CDCN Le Dancing Dijon Bourgogne-Franche-Comté dans le cadre du dispositif soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication.

 

En juillet 2020, avec le compositeur Sébastien Roux elle inaugure La Corvette, un nouveau lieu de recherche et création multidisciplinaire en Côte d'Or.